Australie : Des Blue Mountains à Adélaïde

Aujourd’hui nous quittons Sydney afin de rejoindre Adélaïde à temps pour l’Australia Day, dans 6 jours. Sur la route, les Blue Montains, Canberra et la Great Ocean Road. Quant à Melbourne nous faisons durer le suspense jusqu’à la fin du séjour !

C’est l’anniversaire de Justine (oui je vous parle du 20 janvier 2014 avec un peu de retard…) et c’est aussi le premier vrai jour de pluie depuis que nous avons « posé » nos valises sur la terre australe. Faut-il y voir un signe ?
En réalité, à l’heure où nous arrivons au cœur des Blue Montains et de leurs versants peuplés d’Eucalyptus, le ciel est menaçant, mais la vue reste assez dégagée pour admirer l’incroyable immensité des belles bleues.

Nous avons tout juste le temps d’apercevoir les Trois Sœurs que le ciel nous tombe sur la tête et le retour au camping se fait sous une pluie battante ce qui ne semble pas déplaire aux Cacatoès… heureusement au camping les douches sont chaudes !

Au programme de cette soirée toute particulière… pas grand chose à vrai dire car nous sommes un peu coincés par la pluie. Un bon plat de pâtes d’ANNIVERSAIRE avec du bacon grillé au barbecue façon ANNIVERSAIRE et des Tim Tam d’ANNIVERSAIRE ?! Allez, on y croit Justine, à la tienne !

Pour notre deuxième journée en montagne, le ciel encore bien nuageux ne nous laisse pas vraiment d’autre choix qu’une balade au fond du Grand Canyon car la visibilité est quasi nulle sur les sommets. Nous voilà donc équipés tels deux explorateurs avides de découvertes, partis à la rencontre d’une faune et d’une flore inconnue, de ces espèces étrangères aussi terrifiantes… que des perruches ! Enfin, on aimerait bien vous y voire vous, seuls au milieu de la forêt brumeuse, à l’autre bout du monde !

Après 3h de marche, nous sommes de retour sur la route, en direction de Canberra et nous passons la nuit sur une aire quelques dizaines de kilomètres en amont de la capitale australienne. L’occasion de prendre une douche… avec un seau ! Au petit matin, nous roulons jusqu’à la cité administrative, construite entre Melbourne et Sydney pour ne pas accroître la rivalité qui anime les deux belles du sud, elles qui auraient aimé devenir capitales. Au programme de cette matinée, découverte de l’imposant Parlement où se trouvent la Chambre des députés et le Sénat.

Après la culture politique, place aux grandes personnalités australiennes, célébrées à travers la « National Portrait Gallery », une collection de photos, peintures et sculptures à leur effigie. Une façon originale d’aborder l’histoire et l’actualité du pays.

A la mi-journée, nous reprenons la route en direction de Melbourne. Une nouvelle nuit sur une aire de repos et nous voilà prêts à profiter du spectacle vertigineux de la célèbre « Great Ocean Road ». Des paysages côtiers somptueux et démesurés, mélanges de Bretagne, de Landes et de Côte d’Azur nous mènent aux Douze Apôtres de calcaires qui trônent fiers, les pieds dans l’eau, sculptés par la violence de l’océan.

  

  
« Tu en comptes combien des Apôtres ? », « 9 et toi ? », « 11 mais celui là je ne sais pas s’il compte ou pas ? », « Peut-être 10 mais pas 12 en tout cas », « Ils disent que ça dépend d’où on regarde ! »… vous êtes prévenus ne les comptez pas.

Après une nuit à la « Princetown Recreation Reserve », au milieu des kangourous, nous poursuivons notre expédition côtière en direction de la charmante Adélaïde, ville réputée pour ses nombreux festivals.

  

En guise de commodités, rien de telle que la plage de Semaphore, une dizaine de kilomètres à l’ouest du centre-ville. A l’évidence, nous ne sommes pas les seuls « Frenchies » ayant décidé de passer quelques nuits sur le parking pour profiter de l’unique douche, en plein air. Ah, ce rêve bien français de la virée en van et du camping sauvage qui, à défaut d’être possible chez nous, nous rend bien service au bout du monde !

C’est ici, à Adélaïde, que nous célébrons la fête nationale australienne en ce dimanche 26 janvier. Près du centre des festivals, nous assistons à la fin du défilé des communautés étrangères revendiquant fièrement leurs origines ET leur appartenance à la Nation australienne. Sans aucun doute un bel exemple de mixité compatible avec fraternité.

  

Festival Centre, Adelaide

  
  

Mais rassurez-vous, tout n’est pas rose en Australie. Seulement, pour vous en parler, il faudrait vous décrire notre excursion dans le fameux « Outback »… l’avant dernière histoire de nos aventures. Eh oui, déjà ! Alors faisons encore un peu durer le plaisir 😉

Publicités

2 commentaires

  1. Le 20/012014 restera un anniversaire pas comme les autres pour Justine !
    Les paysages côtiers sont grandioses mais c'est dommage que l'on ne puisse pas compter les apôtres
    Vous êtes finalement très à l'aise avec ce van APPOLLO, gràce à lui vous avez sans doute bien visité l'Australie
    Le 26/01/2014 équivaut notre 14 juillet mais cela à l'air plus soft
    On attend la suite. BM

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s