Thaïlande : Bangkok

Nous arrivons à Bangkok par le bus de nuit qui nous dépose à la gare routière de Chatuchak. Malgré la fatigue, il faut vite remettre nos cerveaux de voyageurs en marche pour éviter de tomber dans le panneau d’un homme en costume qui nous propose de partager un taxi pour une somme dérisoire (une arnaque répertoriée dans les guides), et trouver la ligne de bus qui peut nous conduire au centre ville, près de la fameuse Kao San Road. Trouver une chambre abordable s’avère plus difficile que prévu, mais rien n’est impossible à l’autre bout du monde!


On a lu beaucoup de choses sur Bangkok, mais aucune ne reflète vraiment le sentiment qu’on s’en fera au cours de nos quatre jours dans la capitale. Les guides parlent d’un contraste entre le centre historique et les quartiers modernes, pour nous il s’agit d’une véritable fracture. Alors qu’un Métro et et un « Skytrain » serpentent entre les buildings de la nouvelle ville, celle-ci n’est reliée aux vieux quartiers que par des bus usés. L’une semble construite pour accueillir les expatriés (un exemple de modernisme qui ne rime pas vraiment avec efficacité), l’autre est habitée par les Thaïs, à l’exception de la « Kao San Road » et de la rue Rambuttri entièrement peuplées de touristes (un exemple d’exotisme qui ne rime en rien avec authenticité).

Kao San road

Ajoutez à cela une chaleur étouffante, des gens qui vous assurent tous les jours que le grand palais est fermé pour vous vendre leur croisière sur le Chao Phraya, une manifestation quotidienne contre le gouvernement près du monument de la démocratie, une circulation et un réseau de bus qui ne sont respectivement pas des modèles de fluidité et de simplicité, vous voilà fin prêts pour affronter la capitale !

Une capitale qui recèle malgré tout de nombreux trésors, à commencer par ses habitants. En effet, les Thaïs sont prêts à remuer ciel et terre pour vous aider, toujours avec le sourire  (amis français si vous nous lisez 😉 et ce même s’ils doivent manquer leur bus pour vous renseigner.

L’un des meilleurs moyens d’apprécier la ville est d’emprunter l’un des ferry qui desservent les quais du fleuve Chao Phraya, une croisière économique (15 bahts par trajet) qui permet d’admirer les tours, les ponts et les maisons sur pilotis qui bordent les canaux de celle qui se fait appeler la « Venise de l’orient ».

Vous pourrez également en profiter pour visiter quelques uns des temples qui bordent la rivière, comme le célèbre « Wat Arun Ratchawararam » ou encore le « Wat Pho » et son impressionnant Bouddha couché.

Wat Arun

  

Wat Pho

Pour un peu d’exotisme authentique, rien ne vaut le marché de Chinatown près de la rue Si Phraya, ou encore le marché nocturne qui prend place au pied du temple de la Montagne Dorée, une vogue prisée par les locaux où vous pourrez relever le défi de la dégustation de sauterelles ou de vers à soie !

A l’inverse, vous retrouverez pleinement vos repères occidentaux en empruntant le métro aérien qui dessert les nombreux centres commerciaux entre la rue Silom et la rue Sukhumvit. Vous pourrez également pimenter vos nuits dans l’un des bars à hôtesses près du marché nocturne de la « Phat Pong Alley ».

Terminal 21

Il vous restera alors à consacrer du temps à la visite du « Wat Phra Keo » associé au « Grand Palace » (500 Bahts, le ticket en vente seulement ici vous ouvre les portes de nombreux sites près de la Vimanmek Mansion), le site le plus touristique de la ville, un peu incontournable.

Une fois le ticket en main, NE MANQUEZ SURTOUT PAS la magnifique Résidence Vimanmek, près du Palais Dusit au nord de la ville, la plus grande maison en teck du monde où le mobilier sombre contraste merveilleusement avec la clarté des murs vieux-rose et vert-de-gris (Photos interdites à l’intérieur).

Au fond il y a de quoi apprécier Bangkok avant de partir se reposer sur les îles !

Publicités

1 commentaire

  1. Vu de France et comme vous décrivez Bangkok, cela nous paraît être une très belle ville.
    Il est chouette le terminal 21 avec cet espèce de pont intérieur.
    Quel fainéant ce Bouddha couché !! Vous n'avez pas eu le vertige en montant ces escaliers du Wat Arun ??
    Ah les fameuses sauterelles !! Avec la faim on arrive à tout manger
    Bises, BM

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s