Cambodge : Le sud, de Sihanoukville à Kep

Après 3 jours calmes dans la capitale, nous succombons à l’appel du Sud du Cambodge et ses plages.

Il nous faut 6h de bus (et 6$) pour arriver à Sihanoukville, réputée pour ses grandes plages et ses îles comparables aux plus belles îles thaïlandaises.


Malheureusement le soleil n’est pas de la partie et ne le sera pas dans les prochains jours, nous modifions donc le programme qui devait nous conduire sur l’île de Koh Rong et ses eaux turquoises pour nous contenter d’une ballade le long de Serendipity, pieds nus sur le sable, nos chaussures à la main. Les locaux se baignent tout habillés et mangent des crustacés, les touristes boivent et se font masser.

Sihanoukville semble aussi prisée pour le tourisme d’un autre genre. Nous croisons en effet de nombreux anglophones, pour la plupart d’un certain âge, qui se pavanent accompagnés de jeunes et jolies cambodgiennes.

La journée s’achève par une soirée tranquille sur la plage, face à la mer, entourés d’enfants qui vendent de petites babioles pour 1$ et des feux d’artifice, où nous dévorons un barbecue de seiches et de crevettes.

Après cette courte étape, nous partons en direction de Kampot, capitale du poivre. Au cours des deux heures de trajet, nous apprécions la beauté de la campagne cambodgienne, un des rares avantages des voyages diurnes.

Une journée calme s’annonce avec au programme un petit déjeuner copieux au café Epicarts, initiative en faveur des sourds et déficients mentaux afin de mettre en avant leurs compétences au dépend du handicap, suivi d’une promenade dans Kampot. Ici et là subsistent quelques maisons coloniales, dont celle du gouverneur, principal intérêt de cette ville dont les aménagements routiers sont plus que modestes.

Un délicieux déjeuner en bord de rivière et nous tentons notre premier « blind massage » (massage effectué par un non-voyant). Nous optons pour 1h de massage japonais, un massage tonique à 4$ qui nous met K.O pour la reste de la soirée.

Le second jour, nous partons en scooter en direction de Kep, à une vingtaine de kilomètres. La route principale, non goudronnée, est pleine de nids de poules boueux ce qui rend le maniement du scooter compliqué. Nous sommes séduits par la beauté du paysage qui défile sous nos yeux : des plaines ensoleillées où s’érigent des maisons sur pilotis bordées par d’immenses palmiers, encadrant des rizières d’un vert éclatant.

Arrivés à Kep à 8H30, nous faisons le tour du marché aux crabes. Leurs pinces sont bleues et il est possible de les déguster sur place. En cette heure matinale nous préférons les quelques gaufres et beignets qui nous tendent les bras. On aime les marchés aussi pour ça !

Nous empruntons la route du bord de mer cernée par de petites montagnes d’un côté et hamacs de l’autre, le cadre est somptueux. 
C’est un peu plus profond dans les terres que nous visitons une plantation de poivre. Le propriétaire nous montre les poivriers et nous fait goûter les précieux grains : blanc, rouge, vert et noir. Il y en a pour tout les palais, le blanc étant le plus fort! 

La découverte de la région se poursuit avec les marais salants. Le chemin emprunté est étroit et les kilomètres défilent, comme souvent ponctués par les « Hello » et les sourires des enfants croisés en chemin qui font notre bonheur.
Le soleil est au zénith, il est temps pour nous de goûter au crabe, produit phare de la région. C’est au Kimly Restaurant que nous choisissons le crabe grillé au poivre vert pour Benoît et le crabe grillé aux épices pour Justine, chacun 2 crabes à  décortiquer, un exercice qui prend du temps mais qui en vaut la peine.
Le ventre plein, nous repartons en direction de Kampot, nous perdant (volontairement !) au milieu des villages voisins. Pour la première fois, Justine s’essaie à la conduite du scooter et y arrive plutôt bien malgré la boue et Benoît perché à l’arrière comme un crapeau sur une boîte d’allumettes.

A quelques pas de Kampot, au soleil couchant, nous traversons à nouveau des marais salants.

 

Une fois rentrés à l’hôtel, c’est avec un grand fou rire que nous terminons la journée quand Benoît découvre son visage et la marque des lunettes dessinée par la poussière rouge accumulée sur la route.

Ces 2 jours nous aurons offert un lot considérable de souvenirs, conquis par la beauté de la région de Kampot. Il est déjà temps de repartir et nous prenons un bus de jour pour Phnom Penh, puis un second pour filer à Battambang dans le Nord-Ouest.

Publicités

6 commentaires

  1. Ah le crabe cela doit être un délice !
    En plus vous découvrez toutes ces épices et leurs senteurs c'est extra
    Vous « mangez » des kilomètres et de la poussière mais c'est pour la bonne cause !
    Justine, essaie de conduire moins vite qu'en France pour bien profiter des points de vue !!!!
    Pour la petite histoire il me semble que SIHANOUK est le nom d'un ancien chef cambodgien ?
    Bises. BM

    J'aime

  2. Bonjour Benoît,

    En faisant des recherches je suis tombée sur votre blog ! Votre récit me donne hâte d'y être.
    Je suis allée au Cambodge en 2012 mais je n'avais pas visité les lieux à votre manière

    Je voudrais faire le même programme à peu de choses prêt que vous.
    Vous avez fait Sihanoukville, Kamp et Kep en 3 jours c'est bien ça ?
    Je voudrais aussi aller sur l'île de Koh Rong, dans quel ordre conseilles-tu de faire les visites des villes ?
    Merci 🙂

    J'aime

  3. Bonjour, Je pense que l'idéal pour visiter cette région du cambodge c'est de prévoir 5 jours, nous nous sommes contentés de 3 car le temps était pluvieux à Sihanoukville. Pour l'ordre ça dépend un peu d'où tu viens et où tu vas mais je dirai que depuis Phnom Penh tu peux te rendre à Kampot et t'accorder 2-3 jours (en fonction des horaires des transports) pour visiter la région et te rendre à Kep (sur une journée en scooter). De Kampot tu peux te rendre à Sihanoukville (2h de trajet) et en fonction du temps, rester 2-3 jours pour profiter de la plage et te rendre sur l'île de Koh Rong avant de remonter sur Phnom Pehn.
    Si tu veux plus d'infos n'hésite pas à me laisser tes coordonnées via le formulaire de contact en bas de page.
    Bon voyage

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s