Vietnam : Le Nord-Ouest et ses montagnes

Autant se le dire tout de suite, cette étape dans les montagnes du Nord est plus intéressante pour ses paysages (sans doute parmi les plus beaux) que pour sa nourriture aseptisée afin de plaire aux touristes.

C’est par le village de Sapa, couru par les randonneurs que nous commençons cette étape au Nord.


Après une nuit sur la couchette un peu ferme du train, nous descendons à 5h35 à la gare de Lao Cai, attendus par une horde de taxi et de minibus. Plus légers de 100 000 VND  payées sur le parking avant le départ, nous sautons dans le minibus. Le trajet dure 1h au bout de laquelle nous constatons que nos compagnons de route ne paient que 50 000 VND. Cette fois, la nuit ne nous aura pas porté conseil !

A part Sapa de problème, notamment pour trouver un hôtel. Les cartes se tendent à droite, à gauche et à mesure les prix baissent, ce qui nous permet de négocier une grande chambre double pour 6 $ la nuit dans un hôtel avec vue sur la plaine.

Le temps d’une douche (froide pour Benoît car il faut penser à allumer le chauffe-eau !) et nous partons à la découverte de ce village qui semble construit pour les touristes tant les hôtels et les restaurants inondent les rues. Autour du lac, où nous sommes vite rattrapés par la pluie, nous faisons connaissance avec les femmes du peuple Hmong noir, dont l’objectif est mercantile :
 » Where are you from?
– France.
– Ahhh, Bonjour! Comment tu t’appelles?
– Justine.
– Ahhh, c’est joli! « 
Le discours est rodé et quel que soit votre prénom, il est joli. Anglais et français se mélangent, accompagnés de larges sourires dorés, afin de nous proposer une nuit dans leur village ou, à défaut, des pochettes et des bracelets colorés.

C’est finalement sous un soleil de plomb que nous continuons à découvrir les alentours avec au programme de cette première journée, les rizières et les cascades du village Hmong de Cat Cat.

Le lendemain démarre par un petit déjeuner copieux « à la française », avec baguette, pain au chocolat, fruits frais dégustés dans une boulangerie solidaire « Baguette et Chocolat ».

C’est en scooter que nous digérons tout ça. Benoît s’essaie courageusement à la conduite du petit engin pour la première fois, pas facile sur les routes de montagnes et la conduite des vietnamiens bien loin de notre cher code Rousseau… Après notre premier et dernier dérapage, nous roulons vers les « Silver Waterfalls » (ça sonne mieux que les cascades d’argent !).

Dans l’après-midi, nous descendons dans la vallée, jusqu’au village de Lao Chai au pied des rizières, au milieu des Hmongs en pleine récolte, des enfants qui jouent et des buffles qui se baladent. Une drôle  de vie se déroule sous nos yeux…

Nous poursuivons notre route dans les montagnes du Nord par une halte au village de Bac Ha, célèbre pour son marché du dimanche, l’un des plus grands et des plus colorés.

Partis de Sapa à 8h30, après une demi heure d’attente pour remplir le minibus, nous changeons de bus à Lao Caï une heure plus tard et prenons la direction de Bac Ha. Le trajet est long car le minibus multiplie les chargements et déchargements de marchandise et nos compagnons de voyage sont aussi variés qu’improbables : planches en bois, sacs de riz, pots de peinture, cartons de fruits, échafaudage et autres oiseaux en cages. C’est donc vers 13h que nous posons nos sac à dos à l’hotel, une chambre à 8$ la nuit dont on nous demande de taire le prix.

Le village, plus authentique que celui de Sapa, dissimule un temple et le petit palais de Hoàng A Tưởng.

Le lendemain, dimanche, nous nous octroyons les services d’un guide (25$ chacun, pique-nique compris) pour profiter au mieux des paysages montagneux de Bac Ha. Ici, difficile de randonner seul car il n’existe aucune carte précise et les plus beaux parcours ne sont pas indiqués.

Tôt le matin, avant la venue des autres touristes, nous parcourons les allées du marché qui tient toutes ses promesses. Empli de femmes Hmongs (Hmongs noirs, Hmong fleuris…) arborant leurs magnifiques costumes colorés (les cols et les porte-bébés plaisent énormément à Justine !), le marché propose tissus, quincailleries, outils agricoles ainsi qu’un coin dédié aux animaux, avec en hauteur, les buffles, et en contrebas, les cochons et leurs cris stridents, les chiots, les chats… Tout est bon à vendre.

A 10h30, nous rejoignons notre guide et partons pour un trek d’environs 15 km à travers les montagnes pour découvrir plusieurs villages Hmongs et s’immiscer quelques instants dans l’intimité d’une famille. C’est l’une d’entre elle qui nous fait goûter pour la première fois un petit shot d’alcool de riz ! Un peu plus de 40% d’alcool, nous dit le guide, à avaler d’une seule traite. Il fait 35°C, nous marchons et suons depuis 3 h… l’effet est garanti !

Notre parcours au cœur des rizières s’apparente parfois à un parcours du combattant où Benoît s’essaie à l’égrainage du riz (un rêve pour lui !) et Justine offre un bain de boue à ses chaussures (un rêve aussi !). Chaque traversée d’un village s’accompagne d’un « Hello » crié par les enfants qui nous offrirons même la chorégraphie du « Gangnam style », made in Vietnam !

Des paysages et des instants magiques dans ces montagnes du Nord, mais il est temps de repartir… direction Ninh Binh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s